M. Hulot balance… (Les aventures de M. Hulot. Suite)

C’est exagéré ! M. Hulot commence à balancer seulement.

Lui qui rêvait d’être « le petit cheval blanc », tous derrière, tous derrière et lui devant. Voilà qu’il se trouve noyé dans la solitude et l’esprit revanchard.

M. Hulot, entrer en politique sans cuirasse et sans heaume est très dangereux. Ça cogne, ça larde, ça cisaille…ça cherche à désarçonner pour prendre la place. M. Jacques Tati aurait pu vous l’expliquer sans parole.

Même la gentille et douce Eva s’est vite endurcie. Son métier de juge d’instruction doit y être pour quelque chose, on ne sort pas sans cuir tanné de longues et pénibles gardes à vue.

Voyez Nicolas, Eva n’a pas été votre Pimprenelle, elle n’a « pas eu un mot » lorsqu’on vous a pris pour un bac à compost. Quelle idée de lui vider un seau d’épluchures sur la tête : « Tout ça n’est pas très noble. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cela ne donne pas envie d’y rester. » Et dire qu’il aurait été tout guilleret si, même avec cet incident stupide, il avait été porté aux commandes de EELV.

Il a compris trop tard que le mot Sarkozy » pouvait provoquer « des orgasmes » à condition de le prononcer cinq fois dans son discours… et là, la jouissance eut été à son comble. Il n’a pas voulu le faire.

M. Hulot se demande « quel diplôme de psychologie »  posséder pour comprendre le fonctionnement des écologistes. Tous l’ont imploré pour qu’il rejoigne le parti, et les plus fervents dont Noël Mamère lui ont envoyé  des banderilles dès qu’il s’est présenté. Voilà d’où vient son incompréhension et tout le mal qui l’affecte.

Il y a de grandes chances pour que Nicolas ne revienne aux côté d’Eva comme il l’avait promis. La déception est trop grande : «Cela ne sert à rien d’insister… si je ne leur apporte pas grand-chose… il vaut mieux que je reprenne une autre forme d’engagement. »

Sale temps, encore, pour M. Hulot lorsque Dominique Voynet lui porte son estocade aussi. La position de Nicolas est «  sévère et insultant(e) vis-à-vis des verts qui ont accepté de choisir un candidat qui n’était pas issu du sérail » « Il a torpillé la dernière campagne (présidentielle)… Je ne peux pas croire qu’il puisse recommencer ».

M. Hulot, point besoin d’être grand clerc et haut diplômé en psychologie pour comprendre que vous n’êtes pas désiré.

Et, en parlant ainsi, Mme Voynet semble le pousser vers les recalés du sarkozysme que sont Borloo, Yade, Morin… Ils n’auront pas besoin de grands gestes pour qu’il accoure et l’accueillir à bras ouverts… Il s’y dirige déjà, poussé par le vent mauvais.

 

Une autre pollution va-t-elle torpiller à nouveau la campagne présidentielle des verts ?
Les tomates sont bien mûres, bien rouges en ce moment… Hou! Hou! Paf! Paf! 

 

 

2 commentaires

  1. Quand ce bon Hulot a été remercié par les Verts, je crois bien avoir lu cette phrase : « je pars en vacances en hélico avec mon ami, le président d’EDF » !
    Ite, missa est…..

    J'aime

  2. Lux, lumière, je suppose ? Je ne connaissais pas cette déclaration de N. Hulot. Oui, la messe est dite, mais ils sont tous mignons tout plein, je m’amuse beaucoup.
    Je vous remercie pour votre réaction. A bientôt, peut-être ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s