Le partage de la volaille.

Après la cocoe, Commission de Contrôle des Elections, la conare, Commission Nationale de Recours, voici le RUMP, Rassemblement UMP de Fillon ou croupion en anglais.

On découpe la volaille à peine étourdie : les cuisses pour Copé, les ailes pour Bertrand, le croupion et peut-être les suprêmes pour Fillon.

La scission est déjà effective au Palais Bourbon avec le Rump tranché mais l’ex premier ministre promet de rendre le morceau si Copé prend la décision de recommencer le vote des militants.

Les copéistes crient au chantage et jugent l’affaire close avec ce partage. Désormais leur chef part à l’assaut de la gauche et de François Hollande en brandissant le pilon en forme de massue. 

Par ces temps où les noms d’oiseaux ne manquent pas de voler, il est probable que les sympathisants se sentent pris pour des pigeons. Ces colombidés habitués à porter leur bulletin jusqu’au colombier risquent de larguer leur voix  sur le chemin qui mène du domicile à l’isoloir.

Mais tout compte fait, les dindons de la farce redeviendront des dindes, Noël est si proche et adoucit les mœurs généralement…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s