Mais que faisait-il sur la place de l’église de Lévie ?

IMG_0784Le nid de merles.
(Cliquez sur les images)

Il photographiait le clocher, puis le tilleul en fleurs que j’ai connu lorsqu’il était encore un arbrisseau. Le parfum était prononcé, les fleurs basses chatouillaient les narines comme pour imposer au visiteur ses fragrances de tisane.

C’était hier. Un touriste de passage ?

Non, je crois qu’il était venu prendre ses marques pour ne pas manquer la rencontre qui devait avoir lieu le lendemain sur cette même place.

Il y a cinq ans, Gaëtan que les lecteurs de ce blog ont sans doute rencontré dans les commentaires, m’écrivait un petit mot sympa à la suite d’une de mes chroniques dans lemonde.fr. Lui aussi était chroniqueur dans la même édition. C’est ainsi que nous nous sommes connus. Il m’écrivait à peu près ceci : « Qui êtes-vous ? On a bien envie de s’asseoir sur un banc à côté de vous et converser… » Le mot m’avait touché.

Lemonde.fr a clôturé cette rubrique pour des raisons qui n’ont jamais été précisées. Sans doute, cela donnait trop de travail à la rédaction qui devait lire les textes avant de les valider. Et je vous assure qu’ils les lisaient et ne laissaient rien passer. Un jour, j’écrivais à propos de certaines personnes célèbres qu’elles « allaient vider leurs poches et leurs bourses trop pleines dans des boîtes de nuit ». La censure fut immédiate, c’était le seul écart dans le texte pour rester au plus près de la réalité. J’ai eu beau revoir ma phrase puis la supprimer, ce texte était mort, définitivement banni du média. J’ai proposé la même chronique, en version initiale, dans le Post qui n’était pas encore Huffington, elle fut acceptée et largement appréciée… Je m’étais converti au pamphlet sous pseudo et cela n’a pas déplu si j’en juge par le nombre de lecteurs fidélisés. Cent-trente-huit textes au total avant que le Huffington Post ferme cette rubrique aussi. Désormais, il faut être connu pour avoir une chance de partager un écrit. Bref, c’était un temps joyeux pour l’écriture c’est ainsi que je me suis retrouvé blogueur, parfois blagueur.

Nous nous étions perdus de vue, jusqu’au jour où Gaëtan me découvre sur Facebook et me demande l’amitié facebookienne que j’ai acceptée, évidemment. L’histoire du banc était encore fraîche à ma mémoire. Dès lors nous n’avons cessé de communiquer surtout à travers nos clichés.

Ce matin, nous avions rendez-vous sur la place de l’église du village. Avant de venir en Corse pour un périple avec son fils, une sorte de parcours initiatique, il avait envie de refaire ce voyage comme lui l’avait fait avec ses parents quelques décennies plus tôt, Gaëtan m’avait informé de son souhait d’une rencontre.

Nous avons passé la journée ensemble. Je lui ai révélé chaque endroit de mon histoire. La rencontre avec mon ami Antoine di A Pignata, la vue magnifique sur la vallée d’Archigna, le noyer, le totem « bison écorné », la Zinella, le jardin… Mais surtout, je lui avais réservé une surprise, je n’ai rien révélé, je voulais qu’il la découvre dans ce texte. J’avais repéré un nid de merle dans un coin du potager. L’oiseau semble en retard sur les autres dont les oisillons ont goûté à la liberté depuis quelques jours déjà. Je voulais qu’il prenne une photo avec mon petit compact, dans mon jardin et que cette image figure dans mon blog avec son nom.

Gaëtan, je t’ai demandé de prendre cette photo prétextant une difficulté à grimper sur le talus, je me serais bien débrouillé. Voilà la raison de ma demande. Pour une fois tu n’auras pas eu toutes tes aises et voilà le résultat. Tu sauras que les futurs merles d’Aratasca, s’attaqueront aux cerises de ton copain Simon l’année prochaine. Tu auras été mon complice dans l’identification des chapardeurs 2017 et années suivantes, c’est un clin d’œil que je voulais t’adresser.

Nous avons passé une bonne journée, j’espère que je n’ai pas réussi à te saouler avec ma sale manie de parler tout le temps. C’est ainsi, je suis en manque de bavardage dans mon retrait de presque ermite. Celui qui passe par ici est condamné à éprouver mon moulin à paroles… Peut-être as-tu trouvé cela sympa, en tous cas, je crois que d’amis Facebook, nous sommes devenus de vrais amis.

Une rencontre heureuse, tu as eu une bonne idée ! Merci Gaëtan.

IMG_0767

Le banc Gaëtan ? Nous y voilà !

Un commentaire

  1. Première journée après le périple via le jardin pentu et d’autres bons moments à Lévie. Quelques photos dans les jours qui viennent diront aussi le plaisir de parcourir seul et en votre compagnie, Annie et Simon votre coin de terre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s