Pour un chat qui voyage…

Il existe parmi les sites de WordPress, un blog intitulé « chatvoyageur ».
Un blogueur ou une blogueuse, je n’ai pas creusé l’affaire, qui semble apprécier certains de mes clichés, j’ai fait promesse de lui dédier la prochaine série que voici.

J’ai l’habitude, même si je me considère plus blagueur que blogueur, de tenir mes promesses et ce sera donc chose faite ici.

Puisque chat voyage beaucoup, j’ai choisi, pour lui faire plaisir, une autre voyageuse infatigable, l’abeille longicorne.
C’est une abeille sauvage et solitaire qui gîte dans un terrier et n’a pour grande aventure, que la pollinisation les fleurs.
Polliniser inlassablement et mourir, voilà son grand destin pour l’essentiel.

Géranium sauvage à gauche et gesse à droite.
On dirait que notre pollinisatrice privilégie les pois de senteur (gesse commune).
Jolie livrée n’est-ce pas ?
Tiens, je suis tombée sur un filon.
Alors là, je fais le plein.
Je vais même racler le fond…
La longicornis est passée, mission accomplie.
Attention, gare à l’araignée crabe !
L’abeille charpentière en a fait les frais.
Un parfait mimétisme, un piège redoutable.
Voilà chat voyageur, mission accomplie… moi, je suis un chat haret.
Un chat devenu sauvage par marronage, c’est à dire un chat domestique qui a retrouvé sa liberté originelle… 🙂

10 commentaires

  1. Oh les macros! Splendides! L’araignée crabe a fait une sacrée prise, dix fois plus grosse qu’elle, elle aura des réserves dans le garde-manger au moins.
    Ce chat est superbe, tricolore comme ma Sidonie avec un poil bien brillant, comme quoi la vie au grand air est bon pour la santé 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Le chat est né dans les alentours d’un jardin, d’amours sans doute débridées, aléatoires, d’où son masque.
      Ce serait une femelle nommée Mascaredda.
      Difficile à approcher et très « griffeuse ». 😉

      Aimé par 1 personne

    2. Quant aux macros, elles sont réalisées à main levée, jamais sur pied, ce qui complique ma tâche (profondeur de champ très réduite), gare à la respiration, au bouger et au souffle léger d’un Eole tranquille.
      Souvent un flou s’en suit, même faible mais visible.
      Je suis patient, capable de rester plus d’une heure à l’affût d’un insecte mais pour la bougeotte ça devient difficile avec l’âge.. Bon, bon, mais ça va 🙂
      Je ne fais même plus attention (36 ans de pratique dont 10 de labo à mes débuts, je me suis bien amusé)

      Aimé par 1 personne

  2. La blogueuse du Chat qui « voyageait » est ravie de découvrir ces belles photos !
    Merci et merci de continuer, avec votre minutieuse patience, à nous distraire et passionner.
    La griffeuse Mascaredda est bien belle.
    Bonne fin de journée.
    E.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s