Gambades.

L’aphorisme est le hochet des esprits éveillés.

L’aphoriste est à la pensée ce qu’un distillateur herboriste est à l’huile essentielle.

Mine de rien, je viens de créer deux aphorismes, deux condensés d’idées.

Je suis un croqueur d’aphorismes.
Je m’amuse ainsi, pour passer le temps, sans jamais être certain d’avoir réussi mon coup. Attention, il faut se méfier de ces machins. Ils sont séduisants, bien emballés comme des bonbons pour attirer le gourmand mais il ne faut pas en abuser.
Bien souvent on peut « empapilloter » différemment un aphorisme pour en extraire la pensée contraire sans émouvoir, outre mesure, celui qui a savouré la version initiale.
Il trouvera le nouvel habillage tout aussi séduisant.
Certains aphorismes sont plus résistants au frelatage parce qu’ils sont réalité ou évidence, d’autres moins rigoureux, plus aléatoires, sont des leurres plus que des vérités.

Voici quelques sucreries élaborées au fil de mes humeurs, rien n’est plus incertain que ces mirages de la vie.
Piochez donc à votre guise, c’est gratuit, ça fond en bouche, c’est une offrande joyeuse d’arômes éphémères…
Tous sont hors contexte, c’est pourquoi il est possible d’en faire usage abusif et trompeur.


Lorsque quelqu’un dilapide un patrimoine, on peut affirmer qu’il y a souris sur le gâteau.

On sait que l’on a pris de l’âge lorsqu’on sourit trop souvent à l’évocation de son passé.

Vouloir aller au bout des choses ? C’est qu’il est temps de passer à autre chose.

Heureuse femme que celle qui a compris que l’homme discret cherche aussi à se faire connaître.

Jouer la séduction est une manière d’exprimer une envie que l’on n’ose déclarer avec des mots.

Femme fatale joue de ses atours comme l’araignée tisse sa toile.

La femme est joyeuse avec qui, sans tambour ni trompette, fait trembler sa mûre de Jéricho.

Un homme n’est fort que lorsqu’il est à la merci d’une chiquenaude.

Rien n’est plus facile que de fragiliser puis abattre un homme sincère.

Comment définir Dieu ?
Un être omniprésent, muet, invisible mais beau mirage qui délègue sa parole.

A trop vouloir être indépendant on finit par se retrouver seul.

Celui qui n’a pas intégré la notion de temps a rencontré Dieu et prolonge l’ici en au-delà.

Le hasard est une hésitation puis une confusion entre inexplicable et inexpliqué.

Le partage qui consiste à déshabiller Paul pour habiller Pierre est un effet pervers de la morale.

L’éthique est personnelle, la morale est collective.

L’éthique est intime conviction alors que la morale est une conviction imposée.

La morale indique le bien et le mal, l’éthique relativise, considérant le bien et le mal, non antagonistes, mais en contrastes nécessaires. L’une tranche, l’autre se méfie.

Un homme qui se promène en pyjama rayé dans la rue, n’est pas un détenu en cavale, c’est un évadé de la raison, non de la prison.

Un fou rire est un rire déraisonnable et le faux sourire, un rictus.

Un vœu, un souhait sont des mots stériles, on ne peut les exaucer.

Les non-dits pèsent plus que les mots, ils ne tonnent pas mais peuvent peser des tonnes.

A l’annonce d’une « tumeur », on reçoit un coup de poignard car on entend « Tu meurs ! »

Que serait un Dieu sans les hommes ?

On ne change pas une société à coups de décrets, elle changera naturellement lorsqu’elle sera parvenue au bout de ses effets pervers.

Toute idée nouvelle apparait avec son lot caché d’effets pervers, seulement visibles après coup.

Entre sourcier et sorcier, la limite est ténue, à la merci d’une faute d’orthographe.

Rien n’a de sens en soi, le sens s’éclaire par les autres.

Voilà de quoi boire et manger, il n’est point nécessaire d’aller à l’indigestion 😉

PS. Si j’avais intitulé ce texte « Aphorismes » le monde des lecteurs se serait égaillé 🙂

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s