L’astérisque.

Poésie baroque.
Poème hermétique.
Vers obscurs et rimes à la ramasse 🙂

En terminant mon livre,
Accroché à l’épaule d’un nom,
Tout cru je vous le livre
J’avais oublié de dire définition.

Même joli pompon,
Bien beau et bien mignon,
Laisse dans l’ignorance
Si l’on n’y fait référence.

C’était, je vous l’accorde
En étourdi qui se saborde
Que je fus rappelé à l’ordre
Ça faisait un peu désordre.

A quoi bon noter l’astérisque
Si à mes risques
Et périls
J’omets d’en tirer le fil…

Capitule de bardane
Qui s’accroche à nos habits
Nous dresse bonnet d’âne
Si on le signe et puis l’oublie.

Bisque et bisque,
Astérisque,
Risque, risque,
Si en haut de l’obélisque
N’a qu’effet de triste marisque.

( N’allez pas croire qu’on me tira les oreilles, j’ai abusé des mots pour jouer du pipeau 😉 )

3 commentaires

  1. J’ai tenté cet effet – l’histoire est réelle fors le rappel à l’ordre – pour vérifier si le choix d’un titre fait fuir les visiteurs.
    Allez Gys, on verra bien 😉
    Bonne journée à tous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s